Extraits du discours de Marie-Claude DELARRE, Secrétaire Générale de la mairie

"Monsieur le Maire, Madame Flajolet,
Au nom de l’ensemble du personnel de la ville je vous présente des vœux les plus sincères de santé, bonheur et de réussite en 2015 pour vous-même et votre famille.
Ces vœux je les adresse également à l'ensemble de l'équipe municipale et à vous tous ici présents...."
"...L'année 2014 a vu se dérouler le nécessaire rendez-vous citoyen que sot les élections municipales.
Une équipe renouvelée a pris ses fonctions le 30 mars dernier. Elle s'est attachée sans délai (3 jours plus tard !) pour définir les orientations municipales et les priorités, organiser les commissions et les responsabilités de chacun.
Pour l'année 2014, on retiendra les faits essentiels suivants :
1/ 232 540 € de travaux routiers et d'éclairage public dans différents secteurs de la ville.
2/ 107 159 € de travaux réalisés par les services techniques, dont un préau à l'école maternelle, la réhabilitation partielle de l'ancien hospice et le Chemin du Souvenir.
 
Extraits du discours de Christian GALLOIS, 1er Adjoint

"Cher André, chère Yvonne,
Mesdames et Messieurs,
Il est de tradition en cette période de vœux, de faire le bilan de l'année écoulée et d'aborder les projets d'avenir pour notre commune.
2014, c'est ta réinstallation à la tête de notre Conseil Municipal pour le 5ème fois. André, tu as reconstitué une équipe avec le renouvellement d'un tiers de ses membres. Petit à petit, le ciment qui unit les anciens et les nouveaux fait prise. C'est une équipe où chacun prend ses marques et joue son rôle.
André, "le bâtisseur" que tu es, a de nouveau convaincu la majorité de nos concitoyens à se déplacer pour voter en nombre malgré l'absence de concurrents et à renouveler la confiance qu'ils ont en toi.
 
Vœux 2015 : Réflexions d'André FLAJOLET, Maire de Saint-Venant

Ce que je voulais vous dire ....

2015 déroge à la tradition des vœux car l'espérance et l'optimisme semblent déserter les cœurs et les esprits tant les réalités au quotidien sont difficiles à vivre parce qu'elles n’offrent pas de perspectives d'avenir plus serein et plus juste.
De plus, la France était en deuil nationale, atteinte dans ce qui fait son essence et sa fierté, par un attentat indigne contre la liberté de la presse et contre toutes les libertés. Si le voile noir de la violence s'étend ainsi, sachons répondre autrement que par l'enfermement ou la vengeance aveugle.